Palmashow, Prolongations, Sénégal et Jolie Maison

Après avoir tourné à plusieurs reprises avec la joyeuse bande du #Palmashow (#GrégoireLudig, #DavidMarsais et leur réalisateur #JonathanBarré accompagnés de toute une équipe de gentils foufous hautement talentueux) pour #LaFolleSoiréeDuPalmashow2,

Palmashow2

j’ai eu la chance de participer à une soirée humour organisée par le #StudioThéâtreDeStains.

STAINS030415

Le Studio Théâtre de Stains dirigé par Marjorie Nakache et administré par Kamel Ouarti est un très beau lieu de spectacle implanté depuis de nombreuses années sur la ville et animé par une équipe totalement investie. Cette structure mène depuis de nombreuses années une activité exemplaire de sensibilisation et d’initiation aux arts du spectacle et assure conjointement une programmation riche et exigeante. De nombreux artistes célèbres ou pas y ont découvert le théâtre comme Kheiron de « Bref », l’acteur polyglotte Jacky Ido star de la série franco-américaine Taxi Brooklyn et bien d’autres encore.

http://www.studiotheatrestains.fr/news

Nous étions trois ce soir-là à pouvoir présenter la moitié de notre spectacle : moi, #YacineBelhousse (comme il le dit lui-même, Belhousse signifie « jolie maison » en anglais) et #BéatriceRamos.

Je me suis éclaté ! Le plateau est un régal, nous avons été superbement accueillis, le public était nombreux et enthousiaste (c’était complet !). Les matériels lumière et son sont à la pointe, le lieu est beau et pour m’aider à utiliser au mieux l’outil, je pouvais compter sur les magiciens Hervé Janlin (régisseur général) et Rachid Baha (technicien/régisseur lumière).

IMG_20150406_103547

J’ai aussi pu découvrir en partie le nouveau spectacle hilarant de Yacine Belhousse (connu pour sa participation au Jamel Comedy Club) qui n’hésite pas à s’aventurer dans des univers de science-fiction totalement imprévisibles où il parle avec des flaques extraterrestres et défie Adolf Hitler, en digne héritier des Monty Python. Il arpente d’ailleurs la Grande-Bretagne et le monde en long et en large avec une version anglaise de son show. Béatrice Ramos qui a notamment participé aux plateaux du Point-Virgule et joué dans de nombreuses pièces de théâtre, plongeait dans l’humour noir avec un magnifique sketch – manuel de survie pour femmes battues. C’est intelligent, fin, touchant… Deux très belles rencontres.

Et puis je me suis envolé vers le joyau du #GrandThéâtreNationalDeDakar pour y interpréter en anglais et en français une adaptation de Robin des bois.

GTND

Dakar est pour le moins une ville dépaysante : des gens accueillants et sympathiques, une vie qui explose de partout, une cuisine délicieuse, un soleil magnifique adouci par le vent du large, la magie présente dans la vie quotidienne, la lutte sénégalaise (sport national) mais aussi la misère, les mendiants, la décrépitude, le désordre, la corruption… La multinationale Orange est partout ! Symboliquement, il est intéressant de savoir que le premier président de la République du Sénégal était un grand poète, Léopold Sedar Senghor.

Femme noire

Léopold Sédar SENGHOR
Recueil : « Chants d’ombre »

Femme nue, femme noire
Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté
J’ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux
Et voilà qu’au coeur de l’Été et de Midi,
Je te découvre, Terre promise, du haut d’un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein coeur, comme l’éclair d’un aigle

Femme nue, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d’Est
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l’Aimée

Femme noire, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l’athlète, aux flancs des princes du Mali
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.
Délices des jeux de l’Esprit, les reflets de l’or ronge ta peau qui se moire
A l’ombre de ta chevelure, s’éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.

Femme nue, femme noire
Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l’Éternel
Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie.

Puis retour à Paris pour retrouver le théâtre Le Lieu où j’ai le bonheur d’être prolongé du 17 avril au 26 juin 2015. Je prends chaque semaine un plaisir fou à jouer mon spectacle « Jérémie Graine à l’étroit dans sa tête (sauve le monde et vous apprend la vie en toute humilité) ».

AFFICHE_A3_WEB

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *